RockAffinity

We're gonna rock around Lausanne!

Outils pour utilisateurs

Outils du site


rock_n_roll

Le Rock'n'roll et la danse

Pour être rigoureux, danser le rock ou le rock’n’roll n’est pas adéquat car on parle en fait d’un style de musique plutôt qu’une danse donnée. Ce qu’on appelle le rock à six temps aussi nommé jive vient du swing à six temps. Il s’agit d’une danse de couple qui se base (bien évidement) sur le swing, mais aussi des origines dans le Lindy Hop, le Jitterbug, le be-bop ou le boogie-woogie. Il existe également des danses rock en solo, comme par exemple le Madison.

À en croire Wikipédia, le rock en tant que danse n’existe que très peu à l’étranger. Par contre il existe des danses similaires :

  • Rock 4 temps : Hand dancing (ou DC Swing), Discofox, Hustle, Modern Jive
  • Rock 6 temps : East Coast Swing, Boogie-Woogie (qui partage un pas de base très similaire)

Le rock à 4 temps

Le rock à 4 temps, nommé aussi rock libre ou de rallye, très répandu dans les associations étudiantes françaises. Facile et rapide à apprendre, il est souvent du goût des débutants qui peuvent profiter de la soirée après une brève initiation.

Le rock à six temps

Aussi nommé jive, le rock à six temps est l’un des deux styles de rock enseigné par l’UNIL-EPFL. C’est aussi l’un des plus rependus à travers l’Europe.

Extrait de Wikipédia librement édité

Le terme « six temps » correspond à six temps musicaux mais comporte huit appuis. En effet, les appuis se comptent ainsi : « un, deux, trois et quatre, cinq et six » ou aussi «rock-step, triple-step, triple-step» où chaque syllabe correspond à un appui. Les « et » sont exécutés plus rapidement (ils tombent entre deux temps) et ces huit appuis correspondent donc à six temps musicaux.

Parmi ces six temps, les deux premiers sont traditionnellement utilisés comme amorce. Le léger recul simultané du couple va créer dans la connexion une tension créant un effet ressort permettant l’exécution des figures. Les quatre temps suivants « 3 et 4, 5 et 6 » sont les temps utilisés pour le déplacement de la cavalière. Bien que la plupart des passes se fassent en six temps, il est possible de combiner certaines passes afin d’obtenir des passes de huit, dix, voire 12 temps.

Ainsi, une différence notable avec le rock à quatre temps est que les passes ne coïncident généralement pas avec la mesure de quatre temps.

La danse se fait normalement sur une ligne droite imaginaire (ligne de danse) décrite par la cavalière. Les danseurs, sauf exception, s’écartent peu de cette « ligne de danse », afin de ne pas gêner les autres danseurs.

Le pas de base est, pour le cavalier (avec entre parenthèses, le comptage sur la musique) :

  • une base-arrière : pied gauche légèrement en arrière, puis pied droit sur place (“un-deux”, appelé aussi “rock-step”),
  • un chassé-gauche : gauche-droite-gauche (“trois et quatre”),
  • un chassé-droite : droite-gauche-droite (“cinq et six”).

Pour la cavalière, les pas sont en miroir par rapport au cavalier (base-arrière pied droit en arrière, puis droite-gauche-droite, gauche-droite-gauche, etc.) On effectue un transfert complet du poids du corps à chaque pas.

Sur un rythme rapide, il est possible de simplifier les pas pour éviter le piétinement : au lieu de danser « un, deux, trois et quatre, cinq et six », il suffit de marquer « un, deux, pas, pas, pas, pas », où deux « pas » remplacent le triple piétinement et durent deux temps musicaux. Le jeu de jambe est moins esthétique, mais cela permet de suivre des rythmes bien plus rapides.

Des danseurs et danseuses intermédiaires et expérimentés remplaceront occasionnellement le pas de base par un jeu de jambe, ce qui ne changera pas la passe, mais donnera plus de style à la danse, et personnalisera ainsi le style du danseur et de la danseuse.

Le rock sauté

Le rock sauté est le deuxième style enseigné par l’UNIL-EPFL et correspond au cours de niveau avancé.

rock_n_roll.txt · Dernière modification: 2017/03/22 10:50 (modification externe)

Outils de la page